DÉNONCER LES PARENTS QUI LAISSENT LEURS ENFANTS JOUER À DES JEUX 18+, UNE RÉALITÉ EN ANGLETERRE

Des écoles d’une localité du Cheshire, en Angleterre, ont envoyé un courrier aux parents d’élèves pour leur annoncer que les établissements se réservaient le droit de les signaler aux autorités s’ils découvraient que leurs enfants avaient accès à des jeux vidéo interdits aux moins de 18 ans.

Les parents des élèves des écoles de la localité de Nantwich, dans le Cheshire, ont eu la surprise de recevoir un courrier envoyé par un groupe d’écoles de la ville, rassemblant 16 établissements. Dans ce dernier : une mise en garde vis-à-vis des jeux vidéo, et en particulier ceux interdits au moins de 18 ans, que les parents laisseraient trop facilement d’accès à leurs trop jeunes enfants.

La lettre met ainsi les parents en garde contre des jeux considérés comme « trop violents » et « sexuellement explicites », susceptibles de laisser les jeunes enfants « vulnérables face à l’exploitation sexuelle et l’extrême violence ». « Plusieurs enfants ont déclaré jouer ou avoir regardé jouer des adultes à des jeux qui sont inappropriés pour leur âge, et ont décrit le niveau de violence et de sexualité de ce qu’ils ont vu. Call of Duty, GTA V, Gears of War et d’autres titres similaires ne sont pas appropriés pour les enfants, qui ne devraient pas y avoir accès » explique le courrier.

« Si votre enfant est autorisé à avoir un accès inapproprié à n’importe quel jeu ou contenu associé qui est destiné à des personnes âgées de 18 ans et plus, alors il nous est conseillé de contacter la police et les services sociaux pour dénoncer un comportement négligeant » ajoute le document.

Signalétique PEGI

Les réseaux sociaux également concernés

La lettre sonne comme une mise en garde et il n’est pas certain que les enseignants dénoncent effectivement les parents concernés, mais les autorités locales semblent ouvertes à une telle démarche. La lettre évoque par ailleurs les réseaux sociaux comme des sites potentiellement dangereux : WhatsApp et Facebook sont notamment considérés comme des sites ou la violence et la sexualité sont monnaie courante, et peuvent encourager à « des comportements sexuels précoces ».

Au Royaume-Uni, comme en France, c’est la classification PEGI qui est utilisée pour évaluer l’âge recommandé pour les jeux vidéo. Un affichage plutôt clair, présent sur les boîtes de jeux, mais encore trop souvient ignoré par les parents.

la source: http://www.clubic.com/mag/culture/actualite-761011-denoncer-parents-laissent-enfants-jouer-jeux-18-realite-angleterre.html

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire