Facebook : 10 astuces pour rester anonyme

1. Devenez transparent sur Facebook

Si Facebook est l’un des outils les plus pratiques pour garder le contact avec certaines personnes, il n’en est pas moins un outil très dangereux pour qui ne fait pas assez attention. Il y a en effet un certain nombre de règles à respecter sur ce site pour ne pas voir sa vie privée étalée au grand jour, avec les conséquences que nous imaginons.

Évidemment, la solution la plus radicale reste de ne renseigner aucune information au site, voire de ne pas s’inscrire du tout sur Facebook. Mais pour ceux qui veulent joindre l’utile à l’agréable, mais qui ne souhaitent pas être harcelés ou qui veulent éviter de finir en prison, voici quelques conseils qui vous aideront à profiter du meilleur de Facebook, sans les inconvénients du site.

2. Limitez l’accès à votre profil

Si vous craigniez que n’importe qui ait un accès sans limites à vos données les plus privées sur Facebook, vous devriez déjà commencer par en restreindre l’accès.
Il faut pour cela aller dans le menu « Paramètres de confidentialité », qui se trouve dans le menu déroulant à droite de votre nom, sur la barre bleue en haut de la page. Cliquez ensuite sur « Journal et identification » pour faire apparaître le menu qui nous intéresse. Il vous permet donc de régler les accès à votre journal. Notez qu’à partir de cette page, vous pouvez aussi bien gérer l’accès à votre profil qu’aux informations générales et personnelles, ou encore les statuts et les liens, autant de détails sur lesquels nous reviendrons.
Il est donc possible de contrôler qui peut publier sur votre journal, ou y voir les publications et autres informations : tout le monde, les amis de vos amis ou uniquement vos amis, et même, dans certains cas, personne. Depuis les dernières versions de Facebook et l’arrivée du Journal, il est intéressant de noter que ces paramètres s’appliquent désormais à la plupart des publications vous concernant : publications sur le mur, statuts, ou encore photos. On remarquera aussi la présence d’options permettant d’approuver à l’avenir l’identification de votre profil dans les publications de vos contacts : si par exemple un ami indique que vous apparaissez sur une photo, vous devrez alors confirmer cette identification après avoir vérifié de quoi il s’agit, afin que celle-ci puisse apparaître.
Notez qu’il est possible de voir le résultat de vos modifications directement depuis votre profil, en cliquant sur le bouton « Aperçu du profil en tant que… », accessible depuis le bouton représentant une roue dentée sous l’image de couverture. Cette fonction vous permet de voir à quoi ressemble votre profil lorsqu’il est vu par d’autres personnes, et donc de contrôler les informations qui s’y trouvent.
Notez également que le bouton « Actualiser mes infos », accessible depuis la page d’accueil, permet également d’affiner un peu plus les réglages concernant la confidentialité de vos informations, et les données qui seront affichées dans votre journal.

3. Rendez vous invisible

Voilà une des étapes les plus élémentaires pour empêcher n’importe qui de vous retrouver trop facilement sur Facebook. Si elle présente l’inconvénient d’empêcher partiellement vos amis de vous retrouver sur la toile, elle empêche également n’importe qui d’autre d’en faire autant !
Par défaut, tout le monde peut accéder à votre page simplement en tapant votre nom dans le moteur de recherche du site, et c’est ce que nous voulons éviter. Rendez-vous une fois de plus dans le menu « Paramètres de confidentialité », qui se trouve dans le menu déroulant en haut de la page. Cliquez ensuite sur « Prise de contact » pour en modifier les paramètres. De là, vous pourrez choisir qui peut trouver votre page via le moteur de recherche, mais aussi qui peut accéder à vos données de contact (adresse mail ou numéro de téléphone), les personnes autorisées à vous demander en amis et même celles qui peuvent vous envoyer un message.
Notez par ailleurs que cette option permet également de disparaître des résultats de recherche de Google, qui a la fâcheuse manie de les référencer et de les afficher. Il suffit pour cela de décocher l’option permettant de créer un profil public, la seule page que le public peut voir de vous si vous bloquez l’accès à votre profil.

4. Limiter l’accès aux anciens messages

Rappelez-vous, c’était à la fin du mois de septembre : un vent de panique a pris les utilisateurs de français, à l’annonce de la publication dans le journal de messages privés sur Facebook datant de 2009, et qui seraient désormais à la vue de tous. Facebook a réagi en expliquant qu’il ne s’agissait pas d’un bug, qu’aucun message privé n’avait été publié, et qu’il s’agissait simplement de vieux messages postés sur le mur d’anciens contacts et dont les paramètres auraient sauté avec le passage au nouveau type de profil.
Qu’il s’agisse ou non d’un bug, le meilleur moyen d’empêcher vos contacts d’aller lire vos petits secrets de 2009 est encore d’en bloquer définitivement l’accès. Facebook propose justement une option pour cela, qui se trouve dans les « Paramètres de confidentialité », une fois encore dans le menu déroulant en haut du site. Vous y trouverez l’option « Limiter la visibilité des anciennes publications », ce qui aura pour effet de modifier à la volée les paramètres de toutes les publications trop anciennes, afin que personne n’y ait accès sauf vous.
Facebook ne manque évidemment pas de vous avertir que cette action est irréversible, sauf bien sûr si vous reprenez chaque publication une par une pour en changer les paramètres.

5. Créez des listes d’amis

Il y a parfois des informations que vous ne voulez pas diffuser à la totalité de vos contacts. Maintenant que vous savez protéger vos données du public, il peut être utile de savoir comment empêcher certains de vos contacts d’avoir accès à des informations particulières. Pour cela, le plus simple est de créer des listes d’amis.

Vous devez donc commencer par créer vos listes d’amis sur Facebook, ce que vous pouvez faire directement depuis la page d’un de vos amis. Remarquez que, sous le bandeau de couverture en haut de la page, se trouve un bouton vous indiquant la liste dans laquelle se trouve votre contact. Par défaut, les contacts sont ajoutés dans une liste générique nommée « Amis », mais il suffit de cliquer sur ce bouton pour changer simplement cet ami de liste. Si vous n’avez pas encore créé de liste, vous trouverez dans le même menu un lien permettant de les créer et de les gérer. Vous pouvez leur donner n’importe quel nom : vous serez la seule personne à pouvoir voir vos listes d’amis et y accéder. Vous pouvez ainsi intégrer chacun de vos contacts à une liste particulière, et ainsi les gérer plus facilement. Ils ne seront pas prévenus des listes dans lesquelles vous les avez rangés.

Notez également que ce bouton, présent sur chaque profil de vos amis, vous permet également d’appliquer des paramètres spécifiques à une personne. Vous pouvez ainsi empêcher une personne d’accéder à vos photos, ou une autre de voir vos publications, à partir de ce menu.
Sachez que les listes d’amis peuvent se voir attribuer les mêmes droits et interdictions qu’un de vos contacts. Cela se fait aussi simplement, et va ainsi vous permettre d’interdire à tout un groupe d’amis d’accéder à l’un ou l’autre de vos contenus. Certains peuvent ne pas avoir connaissance de votre situation professionnelle, d’autres ne pourront pas lire votre statut, ou certains ne pourront pas accéder à vos photos.

6. Gérer ses abonnés

Lors du passage à une de ses précédentes versions, Facebook a intégré la possibilité de s’abonner à une personne sans pour autant être amie avec. Cela permet ainsi de voir ce que cette dernière publie dans une certaine limite. Apprendre à gérer ce que vos abonnés peuvent voir de vous est important pour la protection de votre vie privée.
Par défaut, un abonné ne peut voir que le contenu public de votre page Facebook, quel qu’il soit. En d’autres termes, il n’y a pas de véritable différence entre une personne qui vous est totalement étrangère et un abonné à votre compte, les deux verront la même chose. Sachez cependant qu’il est possible de choisir assez précisément ce qu’ils pourront voir sans passer sa vie à gérer des paramètres. Lorsque vous publiez un nouveau contenu, remarquez le bouton présent à côté de « Publier », et qui représente les personnes qui auront accès à votre publication. Si ce bouton est réglé sur « Public », tout le monde, y compris vos abonnés, pourra le voir.
Là encore, il s’agit donc simplement de régler ce paramètre afin de décider à destination de qui votre publication s’adresse.

7. Créez des albums

Après la création de listes d’amis, voilà une autre manière de gérer l’accès à ses photos sur Facebook : la création d’albums. Cela permet d’une part de classer ses clichés, mais aussi et surtout de permettre à une seule et même personne de n’accéder qu’à une partie de vos photos. En effet, en passant par les réglages que nous avons vus précédemment, nous ne pouvions qu’autoriser ou interdire l’accès à la totalité de vos photos.
La création d’un album photo est très simple, puisqu’il suffit de cliquer sur le lien « Photo/vidéo » tout en haut de la page pour que celui-ci déroule un menu dans lequel vous pourrez envoyer un fichier, vous enregistrer à la webcam, ou encore créer un album. Une fois l’album créé, vous pourrez simplement lui attribuer des contenus et surtout en gérer les droits, et décider quels amis ou groupes d’amis y auront accès.

8. Gérer les applications et la publicité

Il n’y a pas que les autres utilisateurs de Facebook qui peuvent en avoir après vos données personnelles, mais aussi les applications et les régies publicitaires, pour qui vos informations sont de potentielles sources de revenus. Il convient donc de surveiller autant que possible ce que deviennent les informations que vous leur fournissez.
Il existe justement un menu tout spécialement dédié à cela, nommé « Publicités, applications et sites web », toujours disponible depuis le menu déroulant en haut du site, sous l’option « Paramètres de confidentialité ». Il permet de faire le point sur les applications qu’on utilise, et donc de bloquer celles qui paraissent suspectes, ou encore de contrôler les informations que les applications peuvent diffuser sur vous.
Notons également qu’il est possible contrôler les informations partagées avec les sites tiers, mais aussi de faire disparaître sa page des résultats des moteurs de recherche comme Google ou Yahoo!

9. Si vous souhaitez quitter Facebook…

Enfin, il pourrait venir un jour où vous souhaiterez quitter Facebook, pour une raison ou pour une autre. Sachez que la désactivation de votre compte ne supprimera pas vos contenus, vos informations et vos photos du site. Ainsi, pensez à ces quelques détails avant de franchir le pas. La désactivation s’effectue depuis le menu « Paramètres du compte », disponible depuis le menu déroulant en haut du site. Cliquez ensuite sur l’onglet « Sécurité », l’option de désactivation se trouve en bas de la page.

Il existe un moyen de réclamer à Facebook, avant de désactiver son compte, la suppression de la totalité de ses contenus. Facebook précise bien qu’il sera ensuite impossible d’y accéder, mais indique toutefois que des copies de vos contenus pourraient rester encore sur les serveurs.

Pour plus d’informations sur la suppression d’un compte Facebook, nous vous conseillons de consulter également notre dossier « Comment se désinscrire de Facebook ? »

10. Des règles élémentaires

En combinant ces quelques conseils à des règles de base (comme ne pas accepter n’importe qui dans votre liste d’amis), vous ne devriez rencontrer aucun problème avec Facebook. Il est important de comprendre que s’inscrire sur Facebook ne signifie pas nécessaire qu’il faut abandonner sa vie privée au site, il existe en effet de nombreuses autres astuces permettant d’éviter ces petits désagréments qui pourraient vous faire regretter votre arrivée sur ce réseau social.

Bien entendu, si vous connaissez d’autres astuces du même genre pour éviter l’étalement de sa vie sur le site, n’hésitez pas à les partager dans les commentaires de ce dossier. Vos contributions sont plus que bienvenues !

la source: http://www.infos-du-net.com/actualite/dossiers/190-facebook-vie-privee.html

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire