Les machines équipées d’un XP piraté seraient des nids à virus

Selon une étude réalisée par l’éditeur Avast, les ordinateurs victimes d’une infection sont à 74 % équipés de Windows XP. Les versions piratées de l’OS sont les cibles idéales pour les hackers.

L’ éditeur de l’antivirus Avast s’est servi des données issues de plus de 630 000 infections pour dresser un état des lieux des systèmes les moins fiables. C’est Windows XP qui s’avère le maillon faible : 74 % des infections proviennent de machines équipées de cet OS. Mais attention, c’est aussi le système qui est le plus répandu à travers le monde. Et aussi en toute logique parmi les utilisateurs d’Avast antivirus, avec une machine sur deux qui en est dotée.

Les versions piratées, qui seraient très répandues selon l’éditeur, rendent cet OS plus sensible aux attaques. « Les utilisateurs sont souvent incapables de réaliser correctement les mises à jour, qui sont en général bloquées par Microsoft », commente Przemyslaw Gmerek, expert en virus au sein d’Avast, dans un communiqué.
Les systèmes plus récents sont mieux équipés pour résister aux attaques. Sur les 630 000 infections étudiées, 17 % proviennent d’ordinateurs équipés de Vista et seulement 12 % de Windows 7. Les attaques prennent principalement pour cible Master Boot Record, (MBR) la section du disque qui est sollicitée à chaque démarrage pour charger le système d’exploitation. Selon Avast, c’est la stratégie d’attaque adoptée lors de 62 % des infections. Celle qui vise les pilotes ne représente que 27 %.
la source: 01net

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire