windows 8: pc inpact fait un résumé des rumeurs sur l’interface et les fonctions

Durant les quelques derniers jours, et en particulier pendant le week-end, la presse en ligne et les bloggeurs ont ouvert les vannes sur de multiples fuites concernant Windows 8. Interface, fonctionnalités, protections diverses : de nombreux points ont été abordés, et il est donc temps de faire le point.

Avant de plonger dans les détails de ces « rumeurs », il faut rappeler deux points essentiels. Premièrement, et en dépit du sérieux des sources des informations, rien ne garantit l’authenticité totale des captures. deuxièmement, il s’agit d’un travail en cours sur des versions alpha, ce qui signifie que l’interface finale n’est pas celle-ci, quoi qu’il arrive.

Explorateur et rubans

Les rubans viennent d’Office 2007 et sont un élément d’interface que l’on retrouve de manière croissante dans les produits Microsoft. La version 2010 de la suite bureautique a vu leurs extensions dans d’autres produits, tels qu’Outlook, tandis que la suite Windows Live pour le grand public en embarque dans certains composants, comme Live Mail et Galerie de Photos.

Les captures ci-dessus indiquent que Microsoft réfléchit à en disposer dans l’explorateur de Windows 8, même si par « réfléchir » on entend clairement une interrogation sur le sujet : si le test n’est pas concluant, la fonctionnalité est retirée.

L’avantage clé des rubans est qu’ils exposent continuellement toutes les fonctionnalités d’une application. Ces fonctionnalités sont réparties en thèmes, et chaque thème est sélectionné à la souris. Le ruban prend une certaine place, ce qui réunit ses principaux avantages et inconvénients : les fonctions s’étalent et sont mieux identifiables visuellement, mais les écrans plus petits en souffrent. Un double-clic sur un thème peut replier toutefois le ruban.

Dans les captures, on peut voir les thèmes : Home (qui réunit les fonctions de base telles que copier, couper, coller, etc.), Share (les fonctions de partage), View (organisation des données) et Manage, dont le contenu varie en fonction du fichier sélectionné. On peut ainsi avoir accès à toutes les opérations courantes, sachant qu’aucune icône n’est présente encore.

Dans tous les cas, le bouton de base en haut à gauche permet toujours d’accéder aux fonctions de l’application elle-même. Dans le cas de l’explorateur, la création d’une nouvelle fenêtre, le lancement d’une fenêtre d’invite de commande, l’historique, les options des dossiers, etc.

Interface immersive

Le terme « immersif » apparaît dans la build 7959 à plusieurs reprises et concerne probablement l’interface réservée aux tablettes. La théorie actuelle veut en effet que Windows 8 soit équipé de plusieurs interfaces distinctes en fonction de l’utilisation. L’intégration d’Internet Explorer, les vignettes (à la Windows Phone 7), un système de dock ou encore un système de notification semblent tous présents.

Avec le temps qui passe, l’idée de la présence d’une interface Metro se renforce clairement. Toujours dans une optique de tablettes, le nouveau modèle de développement Jupiter, que nous avons abordé, permettrait la création d’applications Silverlight faisant appel à de nouveaux contrôles. Les applications elles-mêmes seraient distribuées sous la forme de paquets APPX via une boutique d’applications. D’après WinRumors, Microsoft chercherait à simplifier la procédure de traduction des applications pour Windows Phone 7 vers cette nouvelle plateforme, les technologies utilisées étant probablement identiques (.NET, Silervlight, XNA, etc.).

windows 8windows 8

Une version « immersive » d’Internet Explorer existe également. Elle ne peut se lancer qu’en mode plein écran, et ressemble grandement à la mouture présente dans Windows phone 7, à l’exception très notable que le moteur de rendu utilisé est celui de la version 9 pour Vista et Windows 7.

windows 8 modern reader windows 8 modern reader

Un Modern Reader est également et ne semble prendre en charge actuellement que les documents au format PDF. L’application se lance en mode plein écran, affiche le PDF sans problème et dispose de quelques fonctionnalités de base telles que le degré de zoom ou une barre latérale pour un accès rapide aux pages.

Protection par activation

L’OEM BIOS activation (OA) a été créée par Microsoft pour que les constructeurs d’ordinateurs puissent pré-activer leurs machines et ainsi faciliter la vie de l’utilisateur. La version 2.0 est actuellement utilisée dans Vista et Windows 7, mais a été soit dépassée, soit utilisée contre Windows pour créer des méthodes de contournement.

Dans des builds récentes de Windows 8, les prémices de la version 3.0 d’OA seraient déjà en place, ce qui suggère que Microsoft va repartir en guerre contre les pirates afin que son produit soit plus résistant.

Une gestion simplifiée de l’historique des fichiers

On trouve dans Windows une technologie très efficace nommée Shadow Copy, qui permet de garder un historique des versions d’un fichier. En tant que telle, elle est complexe à manipuler et s’adresse essentiellement au monde professionnel. Pourtant, l’arrivée de Time Machine sur Mac OS X Leopard (10.5) a changé la perception de cette fonctionnalité : elle doit être facile à utiliser, accessible au grand public.

windows 8 history vault

Dans Windows 8, on devrait en conséquence un History Vault capable de gérer le « versionning » des fichiers à l’échelle du système entier. On pourra sélectionner un fichier et consulter ses versions précédentes, très utile par exemple pour une photo ou un document quelconque dont on aurait enregistré les modifications avant de se rendre compte que le changement n’était pas bon.

 

la source: pc inpact

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire